Voir tout
166540379
Icone categorie Comment c'est fait ?

Découpe et préparation de la chair de coco

Avant de pouvoir utiliser la chair de noix de coco, pour les chips de coco ou en extraire l'huile par exemple, Il faut préparer celle-ci. Et cela demande quelques étapes !

Ecrit par Jérôme Bucamp, le 21/08/2016

Partager sur :

La découpe de la chair de noix de coco n’est pas à proprement parler une étape difficile. Mais avant d’en arriver aux copeaux que vous retrouvez dans nos sachets de pétales de coco, ou au rapé de coco utilisé pour extraire l’huile de coco, il y a plusieurs étapes qui consistent à préparer la noix mature.

 

1ere étape : décortiquer la noix

La noix de coco cueillie de l’arbre est entourée d’une épaisse couche de fibres. la première étape consiste à séparer la coquille de ces fibres, afin d’obtenir la noix de coco « marron », celle que l’on trouve régulièrement dans nos magasins.

Pour cela, il existe différentes machines, semi-automatiques et plus ou moins artisanales ! La vidéo ci-dessous présente la technique la plus couramment utilisée. Le principe est simple : les noix sont placées entre 2 rouleaux recouverts de picots, qui tournent en sens opposé. Les picots entrent dans la fibre et, en tournant, arrachent celle-ci de la coquille. A la fin du processus, on obtient une noix de coco avec la coquille apparente.

2eme étape : Ouvrir la coquille, sans abimer la chair.

La coquille de la noix de coco (ou le noyau), c’est la partie de quelques millimètre d’épaisseur, mais dure comme du bois, qui recouvre la chair blanche de la noix. Il faut donc la retirer, sans pour autant abîmer la chair qu’elle protège. Rentre alors en jeu une autre machine (à découvrir dans la vidéo ci-dessous) qui a l’aide de roues dentées, vient casser et séparer la coquille de la chair. Une fois la coque retirée, il nous reste une sphère de chair de coco. Toutefois, il faut encore éliminer le tégument, cette fine peau marron, qui recouvre la chair blanche de la noix de coco. Pour cela, on utilisera une « éplucheuse » à noix de coco.

 

3eme étape : La découpe en chips de coco

C’est probablement l’étape la plus simple. Une fois notre noix de coco préparée et constituée uniquement de chair blanche, celle-ci est découpé en morceaux grossiers, puis passée dans une trancheuse semblable à celle ci-dessous. Le fonctionnement de celle-ci est basique et ressemble à votre robot ménager pour préparer des carottes en rondelles ou faire des carottes râpées ! Il suffit de changer la râpe pour obtenir de la noix de coco râpée.

Pour une utilisation multiple !

Ces pétales de coco sont ensuite pressés pour en extraire l’huile de coco, ou toastés pour créer nos fameuses chips de coco.

Découvrez l’huile de coco vierge et biologique Vaïvaï


Découvrez les pétales de coco Vaïvaï


jerome
Directeur de marque, il ne manque pas d'idées pour faire de Vaïvaï une marque unique et authentique !
  • Martel Publié le 03/09/2017

    Bonjour Mr Bucamp,

    Adepte de l’huile de coco, je n’arrive pas à savoir si l’huile vaïvaï a subit un quelconque traitement chimique (raffinée/hydrogénée…). Si je pouvais avoir plus d’informations concernant l’huile vierge bio. Non pas celle qui est désodorisée…
    En vous remerciant.

    • Jérôme Bucamp Publié le 11/09/2017

      Bonjour,
      notre huile de coco vierge ne subit absolument aucun traitement chimique.
      Uniquement une micro-filtration mécanique.

      Bonne journée.

      Jérôme

  • Leguede Publié le 14/09/2017

    Comment avoir une huile de coco au goût de noisette ?

    • Jérôme Bucamp Publié le 09/10/2017

      Bonjour Leguede,
      A vrai dire c’est une colle que vous me posez là.
      Notre huile à un goût de coco… mais pas de noisette. Si vous trouvez la solution, dites le nous 😉

      Bonne journée.
      Jérôme

  • Marie O Publié le 29/04/2018

    Bonjour,
    très belle découverte que l’eau de coco naturelle que ma fille de 5 ans adore à l’apéro. Les mélanges avec d’autres fruits passion notamment sont top nature ou en base de cocktail.
    Belle journée et continuer à nous apporter cette fraîcheur
    Marie

    • Jérôme Bucamp Publié le 30/04/2018

      Bonjour Marie, Merci pour votre message ! Nous sommes ravi que cela plaise à tout le monde. Promis on va continuer 😉

  • Amy Publié le 05/05/2018

    Bonjour,
    J’ai une question au sujet de la noix de coco rapée : s’agit-il de la chair de coco « brute » rapée, ou bien est-ce le noble « résidu » de la chair de coco rapée qui a ensuite été pressée pour en extraire l’huile ?
    Il y a des infos contradictoire ici et là, d’où ma question.
    Merci et longue vie à la noix de coco !
    Amy

  • Amy Publié le 05/05/2018

    Je complète mon commentaire précédent avec ma compréhension du moment : la « poudre de coco » / « noix de coco rapée » semble être la chair de noix de coco brute rapée ; le résidu de la poudre de coco qui est utilisée pour extraire l’huile de coco deviendrait de la « farine de coco ».
    Si c’est bien cela, il y a une erreur sur votre page dédiée à la fabrication de l’huile de coco à froid.
    Bien cordialement,
    Amy

    • Jérôme Bucamp Publié le 16/05/2018

      Bonjour Amy,
      merci pour votre lecture attentive et votre apport. Je vous concède que notre article pourrait être plus explicite ! La notion de pétale, de rapé ou de farine dépend principalement de la taille de la chair râpée.

      Pour la notion de sous-produit, cela dépend beaucoup des producteurs. En fonction de leur métier historique (producteur d’huile, de coco râpée ou d’eau de coco), l’exploitation complémentaire du reste de la coco définira le « sous-produit ».

Laissez-moi un commentaire

Ces articles peuvent aussi vous interesser :